LES 24 HEURES DÉMENT(ES)

Samedi 29 et 30 septembre 2018 – Lieux insolites et cachés de Montpellier
Entrée Libre

10ème édition / 10 concerts gratuits / de 10h à 10h !!!!

Véritable joyau des IG, les 24 heures dément(es) cumulent 3 défis à surmonter :

Le défi du temps (24 heures de marathon musical)

Le défi géographique (10 lieux insolites sur 5 kilomètres)

Le défi artistique (programmation rare et de qualité)

Pour la 10ème édition de l’événement, et pour les plus courageux, les IG ont ajouté un concert le matin et un set nocturne de 00h à 5h à l’Antirouille ! Les participants qui feront tout le marathon seront récompensés le Samedi soir au Rockstore.

Evénement organisé en partenariat avec la Mutuelle des Motards & couvert par notre partenaire Radio Clapas.

10H – Habitat Jeune – Résidence Castellanes – GAËDIC CHAMBRIER feat. JULIANNE JOE

Bercé par la musique depuis sa plus tendre enfance, le chemin vers la pratique instrumentale a été assez naturel. Cependant, c’est par une démarche personnelle et autodidacte que Gaëdic Chambrier a bâti son parcours, nourri par la musique baroque, la chanson française et la culture anglo-saxonne, qui fondent les bases de son jeu et de son inspiration. C’est sa rencontre avec les musiques du monde (en particulier de traditions celtiques, scandinaves, méditerranéennes, balinaises ou d’Afrique de l’Ouest) qui donne à son approche musicale son caractère si particulier.

11H – Boutique Agnès B - CLEMENT NOURRY

Une musique « à voyager » dépouillée et obsédante entre haïkus soniques, madrigaux électriques et ritournelles planantes. Clement Nourry a parcouru les fonds marins avec ses 6 cordes et en a ramené un album narratif et tortueux : Under the Reefs. Avide de grands espaces et de nouveaux horizons musicaux, entre Jim O’Rourke, John Fahey, Gesualdo et Ornette Coleman. Ses mélodies explorent tour à tour, et parfois simultanément, le Brésil, la Louisiane ou l’Italie. Clément Nourry, volontiers nébuleux, parfois jusqu’à l’ambient entend surtout provoquer l’hypnose et l’enchantement.

12H – Hôtel Haguenot - LAMINE CISSOKHO

« Dans le monde, la musique est universelle, elle n’a pas de limites. […] Il chante souvent en mandingue et sa voix impressionnante et expressive captive les audiences. Il est en passe de devenir un fameux joueur de kora, avec la singularité d’un style qui lui est propre ». – Toumani Diabaté
Lamine Cissokho est un joueur de kora né au Sénégal, digne descendant de musiciens de mandingo bien connus dont les traditions remontent au XIVème siècle. Sa musique est un croisement unique entre les traditions mandingues, le jazz, la worldmusic et des improvisations virtuoses.

13H – Jardin des plantes – STOP II

Stop II s’inscrit volontiers dans le revival de la musique country et blues de ces vingt dernières années. Leur son est sauvage, lo-fi et crasseux, dans la lignée de Doo Rag, Left Lane Cruise, Scott H.Biram et autres formations suintant le terroir américain. En provenance du bayou bordelais, Stop II distille en toute simplicité une musique frelatée, avec l’efficacité et la précision d’un tracteur en plein labour. Le résultat obtenu fleure bon le houblon, la braise incandescente et les tâches de cambouis. Un mélange incandescent de country, de blues bien gras et de garage rock.

14H30 – La Nef - ERIC CHENAUX

Véritable troubadour post-moderne, le guitariste et chanteur canadien Eric Chenaux a déjà publié cinq albums solos sur le label Constellation dans lesquels l’agilité de son jeu de guitare s’allie à la pureté presque lyrique de son chant. Remarqué à ses débuts pour sa réécriture ingénieuse du folk traditionnel, ses chansons ont évolué au fil des années en une forme de ballade originale dont les improvisations à la guitare électrique et classique font toute la singularité.
« Il y a dans la musique d’Eric Chenaux quelque chose de surnaturel, comme si sa guitare jouait des oxymores. »

16H – Hôtel Saint Côme - FILHO DA MAE

Très investi dans la scène hardcore et punk-rock portugaise, le guitariste classique Filho da Mãe – de son vrai nom Rui Carvalho – revendique dans sa pratique soliste des influences allant du pionnier de la guitare portugaise Carlos Paredes au maître de la guitare flamenca Paco de Lucia, en passant par certains musiciens d’Afrique de l’Ouest comme Boubacar Traoré.
Il dévoile des compositions acoustiques aux tonalités dérivées des traditions latines de la guitare, des harmonies parfois frénétiques, parfois accompagnées d’effets à la croisée des expériences musicales.

17H30 – Foyer de l’Opéra Comédie – TIGANA SANTANA

Le chanteur-guitariste est un secret bien gardé de la riche scène de Salvador de Bahia au Brésil. S’il est secret, c’est d’abord parce qu’il vit sur la canopée, survolant la jungle des afro-sambas. En apesanteur. Mais aussi car les mystères sont dans sa musique de folk mystique, clair-obscur brésilien, aérien, unique en son genre. Pour résoudre l’énigme des origines, il a sans doute commencé par contempler l’Atlantique, l’immensité et l’horizon inatteignable, en imaginant les abysses. Scruter l’océan, écouter le vent, puis façonner une musique élémentaire, éthérée et profonde à la fois.

19H – Rockstore - KEPA

28 ans, trois ans de blues, des centaines de concerts et déjà deux Olympia ! Kepa envoie un power blues qu’il joue sur des guitares acoustiques en acier (un modèle fabriqué dans les années 1930 aux Etats-Unis).
Entre blues rural et rock’n’roll minimaliste, entre Robert Johnson et Bog Log III, le one man band de KEPA nous propulse directement sur les bords du Mississippi. Son nouvel album sorti le 03 mai, est enregistré à Montréal avec Taylor Kirk et l’équipe de Timber Timbre à la production et à la réalisation. Bim !

20H30 – Rockstore - CANNIBALE

Une des dernières belles trouvailles du label Born Bad Records, les Français de Cannibale doivent leur nom au fait qu’ils pratiquent « une sorte de garage réunionnais » à la moiteur tropicale et à la puissance mystique.
Entre guitares acérées et orgue vintage hyper-bavard , Cannibale propose un étonnant mélange entre cumbia, rythmes africains et rock garage; dit autrement, une sorte de chainon manquant entre Fela Kuti, les Doors et The Seeds.

00h à 5h – Antirouille – GEORGIA GIRL

Georgia Girl (ou GG pour son public) est un membre important de la communauté House & Techno internationale. Son intérêt évident pour les sons profonds, dubby et groovy et son enthousiasme particulier pour le vinyle l’ont menée vers de nombreuses résidences et régulièrement aux côtés d’artistes reconnus.

9H – Hôtel Mercure - FILHO DA MAE

Session de rattrapage pour ceux qui l’auraient ratés la veille…où qui souhaiteront en profiter une fois de plus.