Une création du festival initiée en 2010. Pendant 24 heures non stop, et en entrée libre, du samedi 10h du matin au dimanche même heure, des guitaristes, tous genres confondus, se produisent dans les lieux inédits, secrets ou emblématiques du centre ville historique de Montpellier : Hôtels particuliers, jardins cachés, lieux patrimoniaux et clubs historiques de l’Écusson avec en point d'orgue un concert gratuit dans la salle mythique du Rockstore. Pour cette nouvelle édition qui ouvrira le festival à Montpellier, les IG sont allées dénicher des lieux inédits et surtout une sélection d'artistes à la fois curieuse et savante. 12 propositions durant ces 24 heures, déclinaison/clin d’œil sur six cordes des Journées du Patrimoine.

  • 01/10/2016 10HSylvain Chauveau (FR)

    Lieu : Cinéma Diagonal
    Style : Expérimental
    Résumé : Les 24 heures démentes démarrent au cinéma cette année. Mais pas n'importe lequel, le « Diago », monument de la diffusion cinématographique à Montpellier et expert en pellicules indépendantes, hors-circuit et toujours en V.O. Un bon endroit pour ouvrir et accueillir Sylvain Chauveau, musicien-chanteur français en perpétuelle recherche sonore et hybridation sensorielle. Dans des concept-albums du répertoire de Depeche Mode, dans des pièces minimales parfois proches du silence, sur des labels exigeants (Fat Cap, Ici D'ailleurs...) ou en illustrant des travaux chorégraphiques (Christian Rizzo entre autres) bref en dessinant un univers dont la plus proche appellation « pop néo-classique contemporaine » ne suffit même pas à résumer ses belles intentions.
  • 01/10/2016 11H30Jean-Baptiste Marino (FR)

    Lieu : Maison de Heidelberg
    Style : Flamenco
    Résumé : C'est la deuxième fois que la Maison de Heidelberg accueille les 24h des IG. Un lieu multiple crée dans les années 60 suite au jumelage entre la ville allemande et Montpellier (50 ans cette année) et hébergé dans le splendide Hôtel Particulier des Trésoriers de la Bourse. Après Myrddin, étonnant guitariste belge explorant avec brio l'art de la guitare flamenco, c'est un autre esthète du genre qui embellira ce lieu classé monument historique. 20 ans que ce guitariste français d'origine sicilienne perfectionne ses compas, accompagne des chanteurs de renoms, participe au projet Jaleo de Louis Winsberg et compose même des bandes originales pour le cinéma et le théâtre.
  • 01/10/2016 13H00Harold Martinez (FR)

    Lieu : Boutique Agnès B
    Style : Country Blues
    Résumé : Direction la boutique Agnès B ensuite pour un « 13h » des plus virulents. La célèbre enseigne de prêt à porter a toujours été à la pointe de l'Art contemporain et des musiques underground dans des associations, des partenariats ou des parrainages. Ici c'est l'accueil de leur élégante boutique de la rue Foch à Harold Martinez, stupéfiant chanteur à deux têtes : la sienne et celle de son comparse, Fabien Tolosa à la batterie. Un duo qui fait corps depuis deux albums et un son unique et habité d'une voix presque hantée, singulier crooner à ranger sur une photo de famille imaginaire entre de Nick Cave et Will Oldham.
  • 01/10/2016 14H30Nicolas Dorleans (FR)

    Lieu : Jardin des Plantes
    Style : Guitare Solo
    Résumé : Transition bucolique et verdoyante en prenant la direction du Jardin des Plantes qui lui aussi accueillera pour la première fois nos 24 heures. Propriété de l'Université de Montpellier et de son illustre faculté de médecine (la plus ancienne de France), ce jardin créé en 1593 abrite plus de 2000 espèces végétales. Classé et protégé, il est très rare qu'il ouvre ses portes à des manifestations culturelles. Cela sera le cas en début d’après midi avec la venue de Nicolas Dorléans, sensationnel guitariste, adepte du tapping, picking et autres manipulations de cordes transformant sa guitare en un orchestre soliste polyphonique agile et envoûtant.
  • 01/10/2016 16H00Colleen (FR)

    Lieu : La Nef
    Style : Expérimental
    Résumé : En 2015, lors d'une première incursion des IG dans La Nef, ancienne chapelle rénovée par les Ateliers d'Art de France, Jozef Van Wissem, luthiste baroque et iconoclaste avait subjugué son auditoire dans ce lieu liturgique et pétri de mémoire. Cette année, c'est Colleen qui lui succède et c'est une des propositions les plus sensibles et prometteuses de ces 24 heures démentes. Artiste française, éditant ses disques sur l'exigeant label électronique anglais Leaf Records, Colleen expérimente les cordes. Elle les pince, les malaxe, les boucle, les échantillonne, avec une prédilection pour la Viole de Gambe, instrument d'un autre âge qu'elle explore avec une sensibilité moderne, un touché gracile et des réverbérations magnétiques.
  • 01/10/2016 17H30Marisa Anderson (USA)

    Lieu : Opéra Comédie
    Style : Blues / Jazz / Country / Rock Guitare
    Résumé : L'Opéra Comédie. L'édifice le plus emblématique de Montpellier, planté fièrement sur la place du même nom. Si les IG ont coutumes de proposer des grands concerts dans ce théâtre à l'italienne, les 24 heures démentes proposent de le découvrir sous un autre angle. Donc monter le grand escalier pour découvrir dans le hall du premier étage le talent fou de Marisa Anderson, guitariste américaine de l’Oregon qui possède quantité de cordes à son arc. Guitares en tout genres, notamment lap steel, un goût franc pour la country ancestrale, un blues du Mississippi ardent, un gospel qui vibre, du griot africain jusqu'à des ragas indiens. A ses heures perdues, elle accompagne les doux dingues de Godspeed You ! Black Emperor. Une sacrée découverte.
  • 01/10/2016 19H00Bo Weavil (FR)

    Lieu : Casa Bondels
    Style : Blues
    Résumé : A l'heure de l'apéritif, il sera bon d'aller visiter ce surprenant lieu qui a ouvert en novembre 2015 dans la rue Saint Guilhem et qui depuis ne cesse de faire parler de lui. Bondels pour Bon Délires mais surtout bon accueil dans les 150m2 de cet appartement de type Haussmannien transformé en lieu artistique, café, galerie d'exposition et autres rencontres et partages culturels à taille humaine. C'est BO Weavil qui est convié à faire vibrer les murs de cette casa. Si son pseudonyme s'inspire clairement de Bo Weavil Jackson, bluesman pionnier des années 1920, le son est ici bien plus électrique, affûté et acre. Un rythm'&'blues corrosif aux exhalaisons garages, parfait pour ouvrir la nuit.
  • 01/10/2016 20H30Von Pariahs (FR)

    Lieu : Rockstore
    Style : Rock
    Résumé : On ne présente plus le Rockstore, ses 30 ans d'âge, ses nuits mythiques, ses légendes urbaines, sa cadillac planté dans le front et une utilité publique indiscutable. Après les mémorables 20 ans des Rinôçerôse en 2015, les 24 heures démentes changent de braquet en proposant un des groupes pop-rock les plus stimulants de la nouvelle scène française. Les Von Pariahs se sont formés à Nantes mais auraient pu aussi copiner à Manchester, Sheffield ou Seattle. A la fois intuitif et savamment construit, nerveux mais sans lâcher prise, ce sextet ultra-sonique laisse des traces à chaque date et jouit d'une réputation scénique apologique.
  • 02/10/2016 22H00 - 01hCafe Joseph – DJs Set

  • 02/10/2016 23H00 - 06hRockstore – DJs Set

  • 02/10/2016 09H00Jean-Baptiste Marino (FR)

    Lieu : Gare Saint Roch
    Style : Classique
    Résumé : Comme de coutume, c'est un artiste du samedi qui vient clôturer les 24h le dimanche matin. Cette année, c'est Jean-Baptiste Marino qui après sa prestation d'inspiration flamenco dans la Maison de Heidelberg viendra s'installer au petit matin pour jouer un répertoire de guitare classique, registre dans lequel il s'est formé avant de dériver vers sa virtuosité andalouse. Il jouera dans la nef de la nouvelle gare Saint-Roch, qui est certes une gare mais qui accueille régulièrement des événements culturels pour que l'attente d'un train ne soit pas seulement un instant figé. Pour accompagner des voyageurs vers d'autres destinations et clôturer ces 24 heures démentes et nomades.
default_thumb_2