LUIS DAVILA ORIA

Flamenco - FR

Samedi 23 septembre / 17h - MUSEE D’ART MODERNE DE CÉRET - Céret
entrée libre

Dans le cadre de ses concerts décentralisés en Région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée, le festival s’associe cette année encore au Musée d’Art Moderne de Céret et propose un concert dans le cadre de l’exposition en cours.

CONCERT :

17 h : LUIS DAVILA ORIA (flamenco)

Né en Espagne dans une famille de musiciens, Luis Dávila Oria manie avec bravoure la guitare flamenca. Adolescent, il donne déjà ses premiers concerts en tant que soliste, et accompagne de nombreux chanteurs. Il gère également la production musicale du programme télévisé « Música al Grano ». Il s’installe ensuite à Séville, où il poursuit sa formation à la Fondation Cristina Heeren, avec des maîtres comme Niño de Pura ou Eduardo Rebollar. Il se produit avec des artistes reconnus dont Raúl Micó avec qui il monte le spectacle « Callejón de las Moradas » en hommage au grand chanteur de flamenco « Camarón de la Isla ». Désormais résident à Paris, sa venue au Musée de Céret pour jouer dans l’environnement de l’exposition Dali : Eurêka! est pleine de sens et promet une vibrante communion entre les arts plastiques catalans et les musiques andalouses.

EXPOSITION :

Dalí : Eurêka ! – Du 24 juin au 1er octobre 2017.

Commissariat général : Nathalie Gallissot, conservatrice en chef, directrice du Musée d’art moderne de Céret
Commissariat scientifique : Jean-Michel Bouhours, historien d’art, ancien conservateur au Musée national d’art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris

Dans son Dictionnaire abrégé du surréalisme, André Breton définissait Dalí comme « le prince de l’intelligence catalane ». « Dalí : Eureka » présente l’intérêt de l’artiste pour toutes les disciplines scientifiques qui ont alimenté son propre imaginaire. L’exposition fait également revivre le « voyage triomphal » du maître à Céret le 27 août 1965 : de sa résurrection dans une crypte médiévale à son départ en train pour la gare de Perpignan « centre du monde ». La science – et l’exposition du Musée d’art moderne de Céret – apportent la preuve que « La seule différence entre un fou et [lui], c’est [qu’il n’est] pas fou ».

Retrouvez LUIS DAVILA ORIA sur :
Website /