Jean-Yves Alquier – 2020


Atelier lauréat : Alquier Guitars
Guitare « Space-wow » prototype réalisé dans le cadre de la Bourse de Recherche et d’Innovation décernée par l’Association Confluences et la Région Occitanie Pyrénées/Méditerranée
 
A propos de l’atelier
Chaque guitare réalisée par Jean-Yves Alquier raconte une histoire. Sa passion et sa philosophie sont imprégnées dans ses guitares électriques et acoustiques, des instruments avec un son incroyable.Dans le but d’exprimer sa créativité en toute liberté, Alquier réalise aussi des guitares concepts au design hallucinant. En 2014 le Président de la République Française, François Hollande, récompense Alquier avec le prestigieux MOF (Meilleur Ouvrier de France), le reconnaissant ainsi comme Maître Luthier. En recherche perpétuelle d’une solution afin de réduire l’empreinte carbone de l’industrie, Alquier est un pionnier dans la réalisation de guitares neutres en CO2. Le résultat est la gamme eco-responsable Ethiq réalisée avec du bambou. Il utilise uniquement des bois non tropicaux.
 
Contact
40 Rue Jean Jaurès
66600 Rivesaltes
info@alquierguitars.com
 Région : Occitanie

La guitare Space-wow

DESCRIPTION TECHNIQUE

Présentation du modèle :

Le modèle « SPACE WOW » est un concept issue de mes recherches concernant la protection des espèces tropicale, la minimalisation de l’empreinte carbone sur l’environnement et la recherche d’alternatives liées à l’éco-responsabilité dans le domaine de la lutherie guitares.

Sa forme offre une nouvelle proposition en ce qui concerne les guitares de type Hollow- body afin que la philosophie générale de l’ensemble puisse en faire un instrument reconnaissable et identifiable.

Les bois utilisés sont de l’aulne français pour la table, du bambou ‘brown’ pour le fond, du bambou crème pour le manche avec incrustation d’une pièce en érable doublée de deux tiges de titane. La touche est en Bambou ‘extreme’ (aussi dense qu’un ébène).

Le choix du bambou (co2neutre ) est le fruit de 6 ans de recherche, c’est mon alternative principale à la recherche d’alternatives aux bois tropicaux.

Les techniques utilisées et le mode de construction ne correspondent pas à ce qu’il est d’usage pour les modèles de ce type. Le fond est évidé dans la masse et sa sculpture est incurvée vers l’interieur pour allier design et ergonomie. la table est bombée avec un radius constant, elle est aussi sculptée dans la masse. Le fond et la table sont reliés par deux piliers eux aussi dans la masse.

– l’ouïe possède un design unique en trois dimension par soucis d’esthétisme.
– Le cordier en titane dessiné par moi est fixé par l’arrière de la guitare pour ne pas faire apparaitre de vis sur la table et pour assurer la transmission optimum du son.
– Le chevalet, en titane est dessiné par moi.
– Les boutons de potentiomètres son en titane et dessinés par moi.

Le choix du titane, matériau haut de gamme, s’est imposé parcequ’il ne possède pas de traitements de surface considérés comme toxiques (chrome ou nickel) qu’il est très léger, extrêmement résistant, et particulièrement réactif au niveau sonore ( ceci est valable pour le chevalet/cordier)

Les micros ont été réalisés avec la collaboration de Nicolas Mercadal (Benedetti) leur design et le cahier des charge, ont été décidé par moi.

Les capots de micros sont en bambou avec une incrustation de ‘reconstone ‘ noir onyx.

La tête est un design original en ‘4/2’, le but de la forme était que les cordes devaient suivre une ligne droite en sortant du sillet par soucis de cohérence avec l’ensemble.

Les mécaniques sont à blocage, de marque Hipshot, avec un bouton cylindrique (commande spéciale) . Elle sont en aluminium (pas de traitement de surface) et très légère.

Les frettes sont des ‘EVO’ gold, sans nickel avec du titane. La sortie Jack est une pièce en titane réalisée sur mesure.

Les attaches courroies sont des dunlop ‘flush mount’ La guitare est livrée dans un étuis Hiscox (Angleterre)

Un modèle prototype a déjà été réalisé et vendu aux Etats-Unis, celui-ci serait le deuxième.
la « Space wow » est un concept et, vu sa complexité de réalisation, ne sera pas déclinée en modèle de série.
Au même titre que les ‘concept-car’ dans l’automobile, il est là pour montrer qu’il est possible d’exploiter de nouveaux matériaux, qu’un instrument peut s’inscrire dans une démarche éco- responsable, qu’il est possible de proposer de nouvelle formes pour changer les paradigmes et surtout qu’il est encore possible d’exprimer sa propre philosophie en ce qui concerne la facture instrumentale et son conservatisme.

VIDEOS DEMONSTRATION

La presse en parle...

RÉSERVEZ