ASSOCIATION

QUI SOMMES-NOUS ?

Les Internationales de la Guitare

Festival de Musiques Actuelles et du Monde Depuis 1996…
  • Les Internationales de la Guitare – Sud de France sont organisĂ©es par Confluences :

    Présidente : Nicole Bigas

    Directeur et Fondateur : Talaat El Singaby

    Vice-Président : Thierry Aznar

    Vice-Président : Patrick Jacquot

    Trésorière : Sybille Grasset-Tendero

    Trésorier Adjoint : Pierre Daudet

    Secrétaire Général : Pascal Hébrard

    Membres du Conseil d’Administration : Patricia Weber, Représentante du Département de l’Hérault, Marie-Thérèse Mercier, Représentante du Conseil Régional Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Gérard Sorel, Ancien Président de Confluences, Boumédiène Bénali, Président de l’Association Défi.

    Président du Club des Mécènes du Festival : André Deljarry, Président de la CCI de l’Hérault et 1er Vice-Président de la CCI Occitanie

  • Le festival est le fruit du travail d’une Ă©quipe importante de personnes motivĂ©es, pour la plupart bĂ©nĂ©voles, et d’une implication de tous les tissus de notre citĂ© et de notre rĂ©gion : entreprises, collectivitĂ©s, associations, citoyens.

    Financements publics :

    La RĂ©gion Occitanie PyrĂ©nĂ©es MĂ©diterranĂ©e – La Ville et La MĂ©tropole de Montpellier – Le DĂ©partement de l’HĂ©rault – Le Ministère de la Culture et la Communication – La DRAC Occitanie – La DDETS – La CAF de l’HĂ©rault

    Les Communes partenaires :

    Lunel – Lattes – Rivesaltes – Marvejols – La Grande Motte – Saint Bauzille de Montmel – Assas – Prades le Lez

    Mécènes :

    La Mutuelle des Motards – GGL Aménagement – Maxal – Caisse d’Epargne – Société Générale – Crédit Mutuel – Grand Sud Holding – Mutac – Lucia Holding – Concept Even – MBL Backline – Médiaffiche.

    Partenaires privés :

    La Fnac – Hôtel Mercure Centre Comédie – Opéra et Orchestre National de Montpellier – le Rockstore – le JAM – Le Théâtre Jacques Coeur – Sud de France – Montpellier Méditerranée Tourisme et Congrès – Hérault Tourisme.

    Partenaires médias :

    France Bleu Hérault – France 3 Occitanie – Groupe Midi Libre / La Dépêche / L’Indépendant – Radio Clapas – LM Let’s Motiv – Radio Aviva – Radio Vinci – Métropolitain – Guitarist Acoustic

    Partenaires institutionnels :
    Le Mo.Co – Le Musée Régional d’Art Contemporain de Sérignan – Le Musée d’Art Moderne de Céret – Le Centre Régional d’Art Contemporain de Sète – Le Théâtre Jacques Cœur de Lattes.

    Sur le web

    • 127.483 visiteurs sur notre site pour 4.227.896 pages lues !
    • Plus de 7000 « amis » Facebook

  • Les Internationales de la guitare sont un festival atypique. Atypique car l’élĂ©ment central du festival est … la Guitare. Or, la guitare, et par extension les instruments Ă  cordes pincĂ©es, est un instrument universel, transculturel et trans-gĂ©nĂ©rationnel.
    Du Théorbe du XVIIe siècle à la Stratocaster du XXe, de la sitar de Ravi Shankar au ukulélé d’Iz (Over the rainbow), le spectre de notre champ artistique est si large qu’il pourrait être facile de s’y perdre. Ce n’est pas le cas !

    La ligne artistique du festival peut se résumer en un mot : découverte

    DĂ©couverte de jeunes artistes et groupe

    Une part importante de la programmation est consacrée à des artistes en devenir. Le festival à ainsi programmé Olivia Ruiz, Anna Calvi, Izia, Stuck In the Sound… dans des petites salles montpelliéraines, bien avant que ces artistes ne remplissent des Zénith.

    DĂ©couverte de cultures et de genres musicaux

    En 1999, les Internationale de la Guitare organisait l’un des premiers concerts de Swing manouche à Montpellier (Bireli Lagrène Romane, Stochelo Rosenberg, Latcho Drom…). Le Fado y est présent depuis 2003. Le festival a également osé les musiques traditionnelles japonaises, arabes, d’Afrique…

    Découverte des musiques actuelles pour un public non initié

    Le rôle du festival est également pédagogique et ludique. Il se doit d’aller à la rencontre de nouveaux publics, adulte ou jeune.
    C’est pourquoi une part importante de la programmation se déroule dans de nombreux quartiers de Montpellier, dans des villes périurbaines ou rurales. Ces concerts sont toujours des concerts accessibles d’un point de vue artistique, mais aussi financier.
    Enfin il intègre chaque année de nombreux établissements scolaires, écoles élémentaires, collèges et lycées.
    Le renouvellement des publics et la formation des futurs spectateurs sont un enjeu majeur du festival, mais aussi plus largement de notre Ă©poque.

  • Le festival se dĂ©compose en trois axes, adaptĂ©s Ă  ses diffĂ©rents publics, Ă  ses territoires et Ă  ses objectifs.

    L’AXE CULTUREL & MUSICAL

    Les « grands » concerts :

    Depuis sa création, le festival propose une programmation de « Grands Concerts » dans une quinzaine de communes, visant à valoriser une culture musicale de qualité, innovante et éclectique, sur tout le territoire régional.

    Le festival se donne pour mission chaque année d’inviter et d’impliquer de nouvelles communes dans son projet, dans une volonté d’équilibre de l’offre culturelle sur l’ensemble du territoire et d’accès à la culture au plus grand nombre. À noter que 35 % de la population de la Région Occitanie sont situés à moins de 10 km d’un événement organisé par le festival.

    Tous les genres musicaux qui gravitent autour de la guitare ont leur place dans la programmation chaque année : musiques du monde, jazz manouche, flamenco, blues, rock, chanson, classique, … avec une attention particulière depuis quelques années aux musiques méditerranéennes.

    Les 24h DĂ©ment(Es)

    Les 24 heures dément(es), événement phare du festival organisé depuis 2009 à Montpellier, propose au public un marathon musicale entièrement gratuit pendant 24 heures.

    Une dizaine d’artistes se relaient dans des lieux insolites et emblématiques de Montpellier pour présenter un véritable parcours de performances artistiques. Le festival permet au (nouveau) public, montpelliérain et régional, de découvrir la ville sous un angle nouveau, et surtout une programmation artistique surprenante où les guitares sont mises à l’honneur.

    Les Concerts Dans Les Musées Régionaux

    Le festival est présent dans trois musées régionaux depuis 2012 : le CRAC Occitanie à Sète, le MRAC Occitanie à Sérignan, et le Musée d’Art Moderne à Céret.

    Cette collaboration permet au festival de proposer une programmation de concerts gratuits dans trois équipements régionaux et d’irriguer ainsi une part plus importante du territoire. La programmation est chaque année préparée en lien avec les équipes des trois structures, et vise à valoriser la scène régionale.

    L’AXE ÉCONOMIQUE

    Le Salon International De La Lutherie de Guitare Sud de France

    Le Salon est un des événements phares du festival. Lieu de rencontre depuis plus de 20 ans entre professionnels de la lutherie, fournisseurs de bois et d’accessoires, et professionnels de la musique, musiciens amateurs et public, il représente une véritable vitrine de l’excellence des métiers d’art de la lutherie de guitare en Occitanie.

    Il regroupe plus de 100 luthiers et entreprises artisanales de la filière chaque annĂ©e, et attire un public de professionnels, musiciens, Ă©lèves de guitares, amateurs de lutherie, ou tout simplement mĂ©lomanes. L’accès est gratuit pour les exposants et le public. C’est un des rendez-vous majeurs de la profession et des amateurs de guitares en France et en Europe. Il ouvre chaque annĂ©e le festival et se dĂ©roule Ă  Toulouse depuis 2016. Depuis 2021, il a Ă©lu domicile Ă  la CitĂ©. Il propose des actions tout public pour faciliter l’immersion dans le monde de la lutherie de guitare : master class de grands guitaristes internationaux, dĂ©monstrations de guitares de luthiers, ateliers jeune public d’initiation Ă  la facture instrumentale, confĂ©rence, concerts de groupes rĂ©gionaux, …

    Au cours de ses 25 années d’exposition, le Salon International de la Lutherie a accueilli plus de 1500 luthiers, venus de tous les horizons géographiques et culturels. Une dizaine de nationalités ont été représentées, pour toujours plus d’instruments de fabrication artisanale à cordes pincées : guitares acoustiques, électriques, folk, manouche, blues, jazz, basse, luth, oud, cigar box, ukulélé, kora, …

    Près de 50 % des exposants sont originaires de la Région Occitanie. Il est important de rappeler que les métiers d’art représentent un pôle économique très important en Occitanie, et notamment la filière de la facture instrumentale. L’activité de Lutherie de Guitare, de par le nombre de luthiers, est fortement représentée dans notre région, et elle dispose également du seul lycée professionnel en France proposant une formation Brevet des Métiers d’Art Facture Instrumentale Option Guitare, le Lycée Fernand Léger à Bédarieux.

    La Bourse à l’innovation :

    Chaque année, une bourse de recherche et d’innovation financée par la Région Occitanie est attribuée par les Internationales de la Guitare à un luthier de la région. Elle a pour but d’encourager et soutenir l’innovation à tous les niveaux : acoustique, technique, et au niveau des matériaux utilisés. Elle est attribuée selon un cahier des charges défini par la profession, pour la création d’un instrument prototype. Le résultat de cette création est accessible à tous les luthiers professionnels et musiciens de la Région. Le prototype est présenté aux publics, aux professionnels et à la presse lors du Salon International de la Lutherie.

    L’AXE SOCIAL ET PÉDAGOGIQUE

    Chaque année depuis 1996, le festival a pour volonté de sortir des salles de concerts et d’aller à la rencontre de tous les publics en Région Occitanie.

    Axe structurant et transversal du festival depuis sa création, il s’engage à intervenir auprès des publics par la mise en place d’actions culturelles et de spectacles jeune et très jeune public en partenariat avec les acteurs de terrain.

    Ainsi, ce sont autour de 5.000 jeunes et leurs familles qui bénéficient chaque année des actions proposées à chaque passage du festival dans leur commune. Les opérations sont toujours participatives, conviviales et collectives, afin d’inclure toutes les catégories de publics et de créer des moments d’échange et de rencontre autour d’un instrument populaire et commun à de multiples cultures.

    Ă€ travers des ateliers de crĂ©ation musicale, des confĂ©rences, des projections, des spectacles jeunes publics, des performances, entièrement gratuits, le festival favorise l’accès Ă  la culture partout et pour tous, le dĂ©senclavement des territoires et la mixitĂ© sociale. La participation active du public, l’implication des partenaires de terrain (centres sociaux, mĂ©diathèques, associations, …) et l’interaction avec les intervenants sur toutes ces actions sont les trois piliers fondateurs de ce volet.

    Chaque annĂ©e, le festival collabore Ă©galement avec une vingtaine d’écoles primaires, de collèges et de lycĂ©es pour proposer des actions pĂ©dagogiques de qualitĂ©, en lien avec les programmes scolaires et objectifs de l’éducation nationale, autour de la guitare et de la musique en gĂ©nĂ©ral : rĂ©sidence d’artistes et crĂ©ation de spectacle, sensibilisation aux risques auditifs, prĂ©sentation des origines de la musique blues, prĂ©sentation et initiation au mĂ©tier de luthier et aux mĂ©tiers du spectacle vivant, …

    Une opération plus importante est menée chaque année à Lunel et en 2022 à Montpellier (quartier Paillade) pour un accompagnement des publics éloignés vers la culture (de 6 mois au public adulte) dès le mois d’avril, en partenariat avec l’Etat, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale, La DRAC, la Région, les équipes de la politique de la ville et des structures et associations locales dans le cadre de leurs contrats de ville.

  • « AccessibilitĂ© », « publics empĂŞchĂ©s », « dĂ©mocratisation culturelle », « renouvellement des publics » etc. La terminologie des politiques culturelles est très riche et très prometteuse.

    Au-delà des mots et des théorisations, le festival met en place des actions concrètes quantifiables et évaluables pour remplir son rôle, celui de tout festival, d’être un acteur, un médiateur, un aménageur de son territoire.
    Un festival de proximité :

    L’accessibilité à la culture se fait d’abord par la proximité géographique avec le public.

    Dans le cadre de cette édition, 65% des habitants de l’Hérault sont directement touchés par le festival (opérations sur le territoire de leurs communes ou leurs quartiers pour Montpellier).

    Des tarifs accessibles Ă  tous :

    L’accessibilité se fait aussi, bien évidemment, par la tarification. Le festival a mis en place une politique tarifaire double.

    D’une part il pratique des tarifs de base, grand public, au plus bas, avec une moyenne de 21 € par place.

    D’autre part, grâce à des accords avec de nombreux comités d’entreprises, qui acceptent de subventionner les places de concerts pour leurs salariés en échange de tarifs spécifiques accordés par le festival, grâce à une convention avec le YOOT, et d’autres accords avec des partenaires spécifiques (Mutuelle des Motards), le public peut bénéficier de nombreuses réductions sur toutes les places de concerts.

    Cet effort sur la tarification, et la baisse conséquente que le festival a amorcé depuis 2012 ont été rendu possibles par une diminution considérable des coûts de production, notamment des cachets des artistes internationaux, et une rationalisation et une meilleur maîtrise des frais liés aux concerts.
    Depuis 10 ans, la programmation du Festival est Ă©galement composĂ©e Ă  près de 50 % de concerts gratuits (24 heures dĂ©ment(es), Concerts dans les MusĂ©es, Concerts dans les quartiers, Salon International de la Lutherie de Guitare, Concerts pĂ©dagogiques, …)

    Des concerts et animations gratuites à vocation pédagogique :

    Le festival développe depuis 2009 des concerts et animations gratuites dans les écoles et lieux culturels des villes qui nous accueillent.

    Un travail de fond et au long cours avec les écoles et les collèges.

    Cela apparaît tellement évident, mais il est important de rappeler que l’avenir (et le public de demain) se trouve dans nos écoles ! Le festival va donc chaque année à la rencontre des élèves et collégiens. Chaque année, ce sont en moyenne 20 collèges, écoles, et lycées qui accueillent le festival, et plus de 5000 enfants qui participent aux ateliers et concerts dans leurs établissements ou dans des salles de spectacles à proximité.

    Ce travail, élaboré avec les équipes pédagogiques des établissements, est un support à un projet éducatif qui perdure tout au long de l’année scolaire.

  • Le festival a axĂ© sa stratĂ©gie de communication autour de plusieurs points complĂ©mentaires :

    Des visuels forts, qui lui permettent d’être identifié facilement et rapidement par le public.
    Un réseau de villes, d’associations et d’institutions partenaires qui agissent chacun comme des relais de communication et de diffusion.
    Des partenariats avec plusieurs médias régionaux comme France 3 Occitanie, Radio France Bleu, qui lui assurent une visibilité importante (publicitaire et rédactionnelle) sur tout notre territoire.
    Des partenariats nationaux avec la Fnac et des médias spécialisés.
    Un site internet ergonomique, fonctionnel, et référencé visité par plus de 130.000 internautes chaque année, et une page facebook suivi par 10000 fans !
    Des publications propres et une diffusion importante de ces supports sur tout le territoire : plaquettes, cartes postales, affiches diffusées sur différents réseaux en Occitanie (y compris réseaux 120×176, et 4×3).